Être prêt à intervenir

L'intimidation est choquante, qu'elle soit réelle ou virtuelle. Apprenez à vos enfants à reconnaître les propos acceptables et inacceptables sur le Web. Si vous pensez que votre enfant pourrait être la victime ou l'auteur d'intimidations, intervenez. Les conseils de nos partenaires peuvent vous être utiles pour aborder ce sujet sensible.

Conseils de nos partenaires

Calysto

«Le cyberharcèlement ça n’arrive pas qu’aux autres ...»

De plus en plus d’enfants et d’adolescents se disent victimes de cyber harcèlement souvent par le biais des réseaux sociaux. Même si les chiffres sont difficilement vérifiables, il s’agit bien d’une tendance de fond. Nous vous invitons, dès que vos enfants sont en âge d’être confrontés à cette problématique, à l’évoquer avec eux. Faites leur comprendre que cela n’arrive pas qu’aux autres et incitez les à vous faire part de toute insulte ou propos dégradant reçu par texto ou via les réseaux sociaux. Sachez que cette forme de harcèlement est particulièrement pernicieuse, de part sa violence (les enfants sont souvent plus prompts à se «lacher» derrière un écran), mais aussi, de part son prolongement en dehors de l’école ou du collège au sein même du foyer ce qui renforce la violence de tels agissements.

«Tout changement brutal de comportement de votre enfant est à surveiller ...»

De nombreux parents nous demandent souvent comment savoir comment détecter si son enfant est victime de cyberharcèlement. L’ensemble des psychologues est unanime sur cette question. Le harcèlement tout comme son dérivé numérique se caractérise le plus souvent par un changement soudain de comportement de votre enfant/adolescent. Soyez à l’écoute ou vigilant : si vous constatez un renfermement soudain de votre enfant, un perte d'appétit, des résultats scolaires en chute libre, un renfermement sur soi, etc... autant de signes qui peuvent être notamment annonciateurs que votre enfant est victime de harcèlement sous une forme ou sous une autre. Dans ce cas, prenez les devants : tentez d’en parler avec elle ou lui, tentez d’en discuter avec ces amis afin d’en savoir plus, parlez en avec les équipes éducatives qui côtoient votre enfant et le cas échéant n’hésitez pas à consulter un spécialiste qui pourra vous aider.

«Filmer n’est pas jouer...»

De nombreux enfants/ados, souvent sous l’effet d’entrainement, peuvent avoir envie, un jour ou l’autre, de connaître un moment de gloire sur Internet. Dans le cadre de cette recherche de notoriété, ils se mettent souvent en scène au travers de vidéos, dans des situations préjudiciables pour eux, mais également pour d’‘autres personnes. N’hésitez pas à en parler avec vos enfants/adolescents surtout si vous les avez équipé d’un smartphone. Faites leur comprendre qu’être caché derrière un écran n’autorise pas tous les comportements. Tourner une vidéo mettant en situation des personnes dans des situations qui peuvent être humiliantes ou blessantes peut avoir des conséquences graves. Soyez vigilants et anticipez cela en évoquant les risques qu’ils encourent au niveau pénal (si ils ont plus de 13 ans) qui peuvent parfois être très lourdes. Comme vous l’aurez compris, une fois encore le dialogue, avec vos enfants/adolescents est primordial. C’est bien souvent la clé qui vous permettra d’anticiper des situations plus ou moins graves ou d’en solutionner certaines.

E-enfance

  1. Expliquer de quoi il s’agit : des rumeurs et contenus malveillants, répétitifs et destinés à nuire à la personne visée. Rien ne peut justifier de s’acharner sur quelqu’un.
  2. Ne jamais proférer d’insultes, de menaces ou d’informations discriminatoires envers quelqu’un : ces contenus sont punis par la loi, même s’ils sont sur Internet.
  3. Si l’on est soi-même victime de harcelement, il faut en parler à un adulte de confiance (professeur, parent…), garder toutes les preuves (copies d’écran), faire un signalement sur le site où l’on reçoit ces messages. Pour de l’Aide appeler Net Ecoute 0800 200 000.

Outils de sécurité

Découvrez les outils de sécurité Google conçus pour aider votre famille à surveiller sa réputation en ligne.

YouTube

Gérer les commentaires sur YouTube

Si un utilisateur publie des commentaires gênants sur vos vidéos ou votre chaîne, vous pouvez le bloquer sur YouTube. De cette manière, il ne pourra plus commenter vos publications ni vous envoyer des messages privés.

En savoir plus

Pour bloquer quelqu'un sur YouTube, accédez à la page de sa chaîne, dont l'URL devrait se présenter comme suit : www.youtube.com/user/NOM.

Accédez à l'onglet "À propos", puis cliquez sur l'icône en forme de drapeau.

Enfin, cliquez sur "Bloquer un utilisateur".

YouTube

Partager ses vidéos avec un public choisi

Que vous souhaitiez rendre votre vidéo publique, la partager avec quelques amis ou la conserver à titre privé, vous disposez du paramètre de confidentialité adéquat. Sur YouTube, les vidéos sont publiques par défaut, mais vous pouvez aisément modifier les options de la section "Paramètres de confidentialité" lorsque vous en importez une. Si vous changez d'avis par la suite, vous pouvez modifier le paramètre de confidentialité des vidéos déjà importées.

En savoir plus

Pour modifier les paramètres de confidentialité, accédez au gestionnaire de vidéos.

Identifiez la vidéo concernée, puis cliquez sur le bouton "Modifier".

Ouvrez le menu déroulant "Paramètres de confidentialité".

Sélectionnez "Publique" pour partager votre vidéo avec tous les internautes, "Non répertoriée" pour la partager avec des utilisateurs disposant du lien permettant d'y accéder ou "Privée" pour la partager avec des utilisateurs spécifiques.

Cliquez sur "Enregistrer les modifications".

Google+

Bloquer les tags ou les commentaires indésirables

Si vous ne souhaitez plus voir les posts d'un utilisateur sur Google+, vous pouvez bloquer cette personne : sur son profil, sélectionnez l'option "Signaler/Bloquer [nom de la personne]". Vous pouvez également masquer certains posts pour ne plus les voir apparaître dans votre flux.

En savoir plus

Pour bloquer quelqu'un, accédez à son profil depuis un ordinateur de bureau.

Sur le côté du profil, cliquez sur "Signaler/Bloquer [nom de la personne]".

Confirmez votre choix.

Google+

Choisir les personnes dont vous souhaitez suivre l'activité

Que faire lorsqu'un utilisateur vous ajoute à ses cercles, alors que vous n'avez pas l'intention d'interagir avec lui ? Si vous ne souhaitez pas le bloquer, contentez-vous de le masquer. Vous ne recevrez plus de notifications concernant cet utilisateur ou sa page.

En savoir plus

Ouvrez Google+.

Accédez au profil ou à la page de l'utilisateur en question.

Cliquez sur la flèche située sous sa photo de profil et ses informations.

Sélectionnez "Masquer [personne/page]".

YouTube

Contrôler les discussions relatives à vos vidéos

Vous pouvez très facilement modérer les commentaires sur votre chaîne YouTube. Ainsi, vous avez la possibilité de supprimer des commentaires, ou de ne publier les commentaires de certaines personnes ou contenant certains mots clés qu'après les avoir contrôlés.

En savoir plus

Pour modérer un commentaire, cliquez sur la flèche dans l'angle supérieur droit de celui-ci afin d'afficher vos options.

Cliquez sur "Supprimer" pour retirer le commentaire de YouTube.

Sélectionnez "Exclure de la chaîne" pour empêcher l'utilisateur de poster d'autres commentaires sur vos vidéos et votre chaîne.

Dans la section Commentaires des paramètres, vous pouvez désactiver complètement les commentaires ou demander à les approuver avant publication.

Grâce aux paramètres des commentaires, vous pouvez empêcher certains utilisateurs de publier des commentaires sur votre chaîne et bloquer ceux contenant certains mots.

Autres outils de sécurité