Recherche Images Maps Play YouTube Actualités Gmail Drive Plus »
Connexion
Les utilisateurs de lecteurs d'écran peuvent cliquer sur ce lien pour activer le mode d'accessibilité. Celui-ci propose les mêmes fonctionnalités principales, mais il est optimisé pour votre lecteur d'écran.

Brevets

  1. Recherche avancée dans les brevets
Numéro de publicationWO1996006623 A1
Type de publicationDemande
Numéro de demandePCT/IB1995/000405
Date de publication7 mars 1996
Date de dépôt29 mai 1995
Date de priorité29 août 1994
Autre référence de publicationCA2198722A1, CN1159162A, EP0779814A1, US5922358
Numéro de publicationPCT/1995/405, PCT/IB/1995/000405, PCT/IB/1995/00405, PCT/IB/95/000405, PCT/IB/95/00405, PCT/IB1995/000405, PCT/IB1995/00405, PCT/IB1995000405, PCT/IB199500405, PCT/IB95/000405, PCT/IB95/00405, PCT/IB95000405, PCT/IB9500405, WO 1996/006623 A1, WO 1996006623 A1, WO 1996006623A1, WO 9606623 A1, WO 9606623A1, WO-A1-1996006623, WO-A1-9606623, WO1996/006623A1, WO1996006623 A1, WO1996006623A1, WO9606623 A1, WO9606623A1
InventeursChristian Raymond Doutremepuich, François Eugène Pierre Marie SAUDUBRAY
DéposantDebiopharm S.A.
Exporter la citationBiBTeX, EndNote, RefMan
Liens externes:  Patentscope, Espacenet
Compositions antithrombotiques et non hemorragiques a base d'heparine, procede pour leur preparation et applications therapeutiques
WO 1996006623 A1
Résumé
L'invention concerne des compositions d'héparines présentant une activité antithrombotique et pratiquement dépourvues d'activité hémorragique. Le but de l'invention est de supprimer le risque hémorragique des héparines tout en conservant leurs principales propriétés. A cette fin, les compositions de l'invention (S1, S2, S3) sont constituées de fractions d'héparine telles qu'obtenues par la neutralisation in vitro d'une héparine par la protamine. L'invention concerne également un procédé de préparation de ces compositions. Ces compositions sont utiles pour la préparation de médicaments.
Revendications  (Le texte OCR peut contenir des erreurs.)
REVENDICATIONS
1. Composition d'héparines présentant une activité antithrombotique et pratiquement dépourvue d'activité hémorragique, caractérisée en ce qu'elle est constituée de fractions d'héparine telle qu'obtenues par la neutralisation in vitro d'une héparine par la protamine.
2. Composition selon la revendication 1, caractérisée en ce qu'elle est constituée de fractions d'héparine telle qu'obtenues par la neutralisation in vitro d'une héparine non fractionnée par la protamine.
3. Composition selon la revendication 1, caractérisée en ce qu'elle est constituée de fractions d'héparine telle qu'obtenues par la neutralisation in vitro d'une héparine de bas poids moléculaire par la protamine.
4. Composition selon l'une des revendications précédentes, caractérisée en ce qu'elle est constituée de fractions dont au moins 25 % présentent un poids moléculaire inférieur à 2,5 kDa.
5. Composition selon la revendication 4, caractéri- sée en ce qu'elle est constituée de fractions dont au moins 40 % présentent un poids moléculaire supérieur à 20 kDa.
6. Composition selon l'une des revendications 1 à 4, caractérisée en ce qu'elle est constituée de fractions de poids moléculaire inférieur à 2,5 kDa.
7. Composition selon la revendication 5, caractérisée en ce qu'elle est constituée d'une fraction présentant la distribution des masses moléculaires données au Tableau I.
8. Composition selon la revendication 7, caractérisée en ce qu'elle est constituée d'une fraction présentant la distribution des masses moléculaires donnée au Tableau II.
9. Composition selon l'une quelconque des revendications précédentes, caractérisée en ce qu'elle est sensiblement exempte de protamine.
10. Composition selon l'une quelconque des revendications 1 à 9, caractérisée eh ce qu'elle présente des propriétés inhibitrices de l'activité hydrolytique de l'élastase leucocytaire humaine.
11. Procédé de préparation d'une composition selon l'une quelconque des revendications 1 à 10, caractérisé en ce qu'il comprend la neutralisation in vitro d'une héparine par la protamine.
12. Procédé selon la revendication 11, caractérisé en ce qu'il comprend les étapes consistant à mélanger une solution d'héparine et une solution d'un sel de protamine, à centrifuger le mélange obtenu et à récupérer le surnageant.
13. Procédé selon l'une des revendications 11 ou 12, caractérisé en ce que le sel de protamine est le sulfate de protamine.
14. Procédé selon l'une des revendications 11 à 13, caractérisé en ce que l'héparine et la protamine sont utilisées dans un rapport de 1 pour 1.
15. Procédé selon l'une des revendications 11 à 13, caractérisé en ce que l'héparine et la protamine sont utilisées dans un rapport de 1 pour 2.
16. Procédé selon l'une des revendications 11 à 15, caractérisé en ce que l'on neutralise de l'héparine non fractionnée.
17. Procédé selon l'une des revendications 11 à 16, caractérisé en ce que l'on neutralise de l'héparine de bas poids moléculaire.
18. Utilisation d'une composition d'héparine selon l'une quelconque des revendications 1 à 10 pour la préparation d'un médicament présentant une activité anti- thrombotique et pratiquement dépourvue d'activité hémorragique.
19. Composition pharmaceutique caractérisée en ce qu'elle comprend une quantité efficace d'une composition selon l'une quelconque des revendications 1 à 10, en combinaison avec un véhicule pharmaceutiquement acceptable.
20. Composition pharmaceutique selon la revendication 19, caractérisée en ce qu'elle se présente sous la forme d'une solution injectable.
21. Composition pharmaceutique pour l'inhibition de l'activité hydrolytique de l'élastase leucocytaire humaine, caractérisée en ce qu'elle comprend, à titre de principe actif, une quantité efficace d'une composition selon l'une quelconque des revendications 1 à 10, en combinaison avec un véhicule pharmaceutiquement acceptable.
22. Composition pharmaceutique selon la revendication 21, caractérisée en ce qu'elle se présente sous une forme appropriée pour une administration par voie broncho-pulmonaire.
Description  (Le texte OCR peut contenir des erreurs.)

COMPOSITIONS ANTITHROMBOTIQUES ET NON HEMORRAGIQUES A BASE D'HEPARINE, PROCEDE POUR LEUR PREPARATION ET APPLICATIONS

THERAPEUTIQUES La présente invention concerne des compositions à base d'héparine ainsi que leur procédé de préparation et leurs applications thérapeutiques.

Elle concerne plus particulièrement des compositions à base d'héparines neutralisées par la protamine, présentant une activité antithrombotique mais sensiblement dépourvues d'activités hémorragique et anticoagulante.

Les héparines sont connues et utilisées depuis de nombreuses décennies pour la préparation de médicaments à activité antithrombotique et/ou anticoagulante destinés en particulier au traitement préventif et curatif des thromboses veineuses et artérielles ou encore pour prévenir l'actication de la coagulation dans les circulations extra-corporelles.

Depuis quelques années, on sait préparer des héparines de bas poids moléculaire, qui présentent toujours une activité antithrombotique mais dont les propriétés anticoagulantes sont réduites.

Néanmoins, qu'il s'agisse d'héparines non fractionnées ou d'héparine de bas poids moléculaire, le risque hémorragique reste la complication majeure des traitements à base d'héparine. De ce fait, il existe une limitation importante à l'utilisation d'héparine qui sont en particulier contre-indiquées chez des patients prédisposés aux hémorragies, les patients souffrant d'ulcères duodé- naux ou gastriques ou encore des patients ayant subi récemment une intervention chirurgicale chez lesquels le traitement antithrombotique par héparine peut entraîner des hémorragies.

Par suite, les propriétés avantageuses des héparines, à savoir leur activité antithrombotique ou anticoagulante, ne peuvent être correctement mises à profit en raison de leurs effets secondaires importants liés à ce risque hémorragique permanent.

Lorsque surviennent des hémorragies au cours des traitements par héparine, le traitement fait appel au sulfate de protamine qui provoque la neutralisation de l'héparine in vivo.

Bien, que la protamine soit ainsi utilisée depuis plusieurs années, on ne connaît pas bien le mécanisme de la neutralisation de l'héparine par la protamine. Une étude relativement récente a simplement montré que les héparines de bas poids moléculaire étaient neutralisées à un degré moindre par rapport aux héparines non fractionnées ("In Vitro Protamine Neutralization Profiles of Héparine Differing in Source and Molecular Weight", SEMINARS IN THROMBOSIS AND IN HEMOSTASIS, vol. 15 N°4, 1989), Le problème que vise à résoudre la présente invention est donc de réduire le risque hémorragique important exposé ci-dessus, limitant l'utilisation thérapeutique des héparines.

Le but de l'invention est plus précisément de supprimer le plus possible le risque hémorragique des héparines tout en conservant leurs principales propriétés, en particulier l'activité antithrombotique.

Aussi, le but de la présente invention est de fournir des compositions d'héparines qui présentent des propriétés pharmacologiques très intéressantes, en particulier antithrombotique, sensiblement équivalentes à celles des héparines utilisées jusqu'alors, sans en présenter l'inconvénient majeur qui réside dans le risque hémorragique important.

Un autre but de la présente invention est encore de fournir un procédé de préparation de telles compositions qui soit simple à mettre en oeuvre et peu coûteux, permettant en outre de développer leurs applications thérapeuti- ques.

L'invention vise également les applications thérapeutiques de ces compositions.

Ces buts sont atteints à l'aide des compositions d'héparines selon l'invention qui présentent une activité antithrombotique et sont pratiquement dépourvues d'activité hémorragique. Ces compositions sont caractérisées par le fait qu'elles sont constituées essentiellement de fractions d'héparine telles qu'obtenues par la neutralisation in vi- tro d'héparine par la protamine.

Par fraction d'héparine neutralisée par la protamine, on entend toute fraction provenant d'une héparine native ou déjà fractionnée, ou d'une héparine de synthèse, dont le pouvoir hémorragique a été neutralisé par l'action de la protamine ou de tout analogue ou équivalent de celle-ci ayant une capacité similaire de réduction du pouvoir hémorragique.

Les compositions selon l'invention sont avantageuse- ment constituées de fractions d'héparine telle qu'obtenues par la neutralisation in vitro d'une héparine non fractionnée ou d'une héparine de bas poids moléculaire, par la protamine.

Selon un mode de réalisation de l'invention, la composition est constituée de fractions d'héparine dont 25 % présentent une masse moléculaire inférieure à 2,5 kDa et 40 % présentent une masse moléculaire supérieure à 20 kDa,

Selon un autre mode de réalisation de l'invention, la composition est constituée uniquement de fractions d'hépa- rine présentant une masse moléculaire inférieure à 2,5 kDa.

Dans d'autres modes de réalisation les fractions d'héparine ont un spectre de masses moléculaires dépendant des modes de neutralisation par la protamine qu'on utilise.

Les compositions conformes à l'invention sont sensi- blement exemptes de protamine.

L'invention fournit également un procédé pour la préparation des compositions précitées caractérisé par le fait qu'il comprend une étape de neutralisation in vitro d'hépa- rine par la protamine.

Les inventeurs ont découvert que, d'une manière surprenante, on pouvait neutraliser in vitro, notamment à l'aide de la protamine, l'activité hémorragique de l'héparine tout en préservant ses propriétés antithrombotiques.

D'une manière plus précise, le procédé selon l'invention consiste à faire réagir, en solution, une héparine avec la protamine, notamment sous la forme de sel de protamine, selon des rapports héparine/protamine variables.

Selon un mode de réalisation préférentiel de l'invention, on mélange une solution d'héparine avec une solution de sel de protamine, de préférence à la température ambiante, on centrifuge le mélange obtenu et on récupère le surnageant.

Selon l'invention, par solution d'héparine, on entend une solution d'héparine native ou déjà fractionnée, ou d'héparine de synthèse.

Le sel de protamine consiste avantageusement en du sulfate de protamine.

Selon l'invention, on peut utiliser tout analogue ou équivalent de la protamine ayant une capacité similaire, neutralisation de l'héparine et donc de réduction du pouvoir hémorragique.

Le surnageant peut être ensuite lyophilisé.

L'héparine à traiter et la protamine peuvent être utilisées selon différents rapports qui conduisent essentiellement à l'élimination du risque hémorragique lié aux héparines.

Le procédé comprend l'étape de neutralisation d'une héparine par la protamine ou un équivalent, de préférence dans des proportions héparine/protamine de 2/1 à 1/2.

Selon un mode de réalisation de ce procédé, le rapport héparine/protamine est de l'ordre de 1/1. Dans ce cas, on obtient des compositions d'héparine comprenant des fractions dont au moins 25 % présentent une masse moléculaire inférieure à 2,5 kDa et au moins 40 % présentent une masse moléculaire supérieure à 20 kDa.

Selon un autre mode de réalisation de l'invention, le rapport héparine/protamine est de l'ordre de 1/2. On obtient alors des compositions d'héparines comprenant essentiellement des fractions présentant une masse moléculaire inférieure à 2,5 kDa,

Selon le procédé conforme à la présente invention, on obtient des compositions d'héparines exemptes de protamine.

L'étude pharmacologique des compositions d'héparine de l'invention a permis de mettre en évidence, d'une manière surprenante, qu'elles sont pratiquement dépourvues d'activité hémorragique et conservent parallèlement leur propriété antithrombotique.

Cette étude pharmacoloqique a également mis en évidence, d'une manière surprenante, que les fractions d'héparines obtenues par neutralisation par la protamine conformément à l'invention, exercent une activité antithrombotique qui croît avec l'administration de doses crois- santés, sans augmentation parallèle de leur activité hémorragique ou anticoagulante.

Un autre protocole expérimental a permis de montrer que les compositions selon l'invention étaient capables d'inhiber l'activité hydrolytique de l'élastase leucocytaire humaine, de manière plus efficace que l'héparine non fractionnée. La suppression du risque hémorragique, conformément à l'invention, permet d'envisager une administration par voie parentérale ou par voie broncho-pulmonaire en aérosol, dans le traitement de certaines affections broncho-pulmonaires pouvant impliquer un excès d'élastase leucocytaire, telles que les syndromes de détresse respiratoire aigϋe, la mucoviscidose, les bronchopneumopathies chroniques obstructives.

Les compositions d'héparine selon l'invention, qui sont stables et non toxiques, peuvent être employées pour la préparation de médicaments utiles dans diverses applications thérapeutiques. Ces applications sont celles de l'héparine et de ses dérivés classiques y compris les cas où l'héparine est contre-indiquée en raison du risque hémorragique que présente le patient. Elles peuvent servir en particulier à la préparation de médicaments pour le traitement et la prévention des thromboses veineuses ou artérielles ou encore pour prévenir l'activation de la coagulation dans la circulation extracorporelle, L'invention est donc également relative à des compositions pharmaceutiques comprenant une quantité thérapeutiquement efficace d'une composition d'héparine selon l'invention telle que décrite précédemment, en combinaison avec un véhicule pharmaceutiquement acceptable.

Il peut s'agir, par exemple, de compositions pharmaceutiques antithrombotiques ou encore pour l'inhibi- tion de l'activité hydrolytique de l'élastase leucocytaire humaine.

Les fractions d'héparine de ces compositions peuvent être mises sous la forme de sel pharmaceutiquement acceptable selon les procédés classiques.

Les compositions pharmaceutiques selon l'invention sont avantageusement des formulations injectables destinées en particulier à une administration par voie parentérale.

Pour d'autres applications telles que l'inhibition de l'élastase leucocytaire, on prévoit avantageusement des formulations appropriées à une administration par voie broncho-pulmonaire.

D'autres caractéristiques et avantages de l'invention apparaîtront à la lecture des exemples donnés ci¬- après à titre indicatif et non limitatif, en référence aux dessins annexés dans lesquels ;

- la figure 1 est un graphe comparatif de l'activité hémorragique d'héparine non fractionnée, d'héparine de bas poids moléculaire et non hémorragique des compositions d'héparines selon l'invention (S1, S2, S3) ;

- la figure 2 est un graphe comparatif de l'activité antithrombotique d'héparine non fractionnée, d'héparine de bas poids moléculaire et de compositions d'héparines selon l'invention (S1, S2, S3).

EXEMPLES

Produits utilisés : Héparine standard (LEO), Sulfate de protamine (CHOAY) et Héparine de bas poids moléculaire, "Enoxaparine", commercialisée sous le nom "LOVENOX"

(PHARMUKA).

- EXEMPLE 1 : Préparation du surnageant SI

On prépare 14,4 ml d'une solution d'héparine standard présentant un titre de 72000 UI (480 mg) et 48 ml d'une solution de sulfate de protamine présentant un titre de 48000 UAH. On mélange ces solutions à temparature ambiante. Le rapport héparine/protamine est alors de 1/1, c'est-à-dire qu'on neutralise 1 mg d'héparine par 1 mg de sulfate de protamine.

On centrifuge le mélange ainsi obtenu pendant 10 minutes et on récupère le surnageant qu'on lyophilise.

- EXEMPLE 2 : Préparation du surnageant S2

On procède comme décrit à l'exemple 1 à partir de 9 ml d'une solution d'héparine standard (soit 45000 UI, 300 mg) et de 60 ml de sulfate de protamine (soit 60000 UAH). Le rapport héparine/protamine est alors de 1/2, c'est-à-dire qu'on neutralise 1 mg d'héparine par 2 mg de sulfate de protamine.

- EXEMPLE 3 : Préparation du surnageant S3

On procède comme décrit à l'exemple 1 à partir de

4 ml d'une solution d'héparine de bas poids moléculaire, "Enoxaparine" (LOVENOX), (soit 400 mg) et de 40 ml de sulfate de protamine (soit 40000 UAH), Le rapport hépa- rine/protamine est alors de 1/1, c'est-à-dire qu'on neutralise 1 mg d'héparine de bas poids moléculaire par 1 mg de sulfate de protamine.

CARACTERISATION BIOLOGIQUE

- Distribution des masses moléculaires

TABLEAU I

Surnageant S1 obtenu selon l'exemple 1

- Distribution des masses moléculaires exprimées en pourcentage

TABLEAU II

Surnageant S2 obtenu selon l'exemple 2

- Distribution des masses moléculaires exprimées en pourcentage

- Spectre d'absorption en ultra-violet pour le surnageant S1 (exemple 1)

Une solution diluée au 1/20 présente deux pics d'absorption aux longueurs d'onde suivantes :

212 nm : BO=3,47 et 271,5 nm : DO=2,22

- Titrage du surnageant SI (exemple 1)

Avant lyophilisation du surnageant SI préparé selon l'exemple 1, chaque flacon c1ntient 0,7 ml de solution surnageante. 12 dosages identiques ont été réalisés pour vérifier la reproductibilité : les résultats sont donnés dans le Tableau III ci-dessous :

AZURE A : Méthode de Klein M.D, et al.

A-Xa : Dosage chronométrique de l'héparine (Hépadot Laboratoire Stago)

A-lIa : Méthode amidolytique

- Dosage des protéines

Le dosage des protéines dans les surnageants S1 et S2, respectivement préparés selon les exemples 1 et 2, est effectué selon la méthode de Pierce (Coffret réactif Laboratoire Pierce).

Les résultats sont donnés dans le Tableau IV ci-dessous :

- Composition en électrolytes (mEq/l)

La composition en électrolytes des surnageants S1 et S2 est donnée dans le tableau V ci-après :

Détermination du pH

ETUDE PHARMACOLOGIQUE

A. Etudes expérimentales chez le rat dans un modèle de thrombose veineuse induite par stase et un modèle d'hémorragie provoquée :

Des études ont été menées selon la méthode décrite par C. DOUTREMEPUICH et coll., "Expérimental venous throm- bosis in rats treated with heparin and a low molecular weight heparin fraction", Haemostasis, 13, 109-112 (1983). a. Modèle curatif (injections par voie sous-cutanée deux heures après l'induction de la thrombose).

Deux études ont été réalisées selon le protocole suivant :

T0 : ligature de la veine cave

T0+2H : injection des solutions par voie sous-cutanée TO+5H30 : induction de l'hémorragie

T0+6H : prélèvements (sang et caillot)

Les résultats obtenus à l'issue de la première étude sont rassemblés dans les tableaux VII et VIII ci-dessous :

T.H.P. : Temps d'Hémorragie Provoquée

T.C.K. : Temps de Céphaline Kaolin

T.T.D. : Temps de Thrombine Diluée

* = p<0,05 (test de Mann Whitney)

Cette première étude montre que l'héparine neutralisée in vitro par la protamine dans un rapport héparine/ protamine de 1/1 conduisant au surnageant S1 exerce, à une dose de 2 mg, une activité antithrombotique assez importante qui est comparable à celle de l'héparine non neutralisée et à celle du LOVENOX (héparine de bas poids moléculaire), tandis que l'activité anticoagulante et l'activité hémorragique ne sont que faiblement augmentées.

Le surnageant S1 n'a aucun effet sur les cellules sanguines.

Par ailleurs, le surnageant S2, obtenu par neutralisation selon un rapport héparine/protamine de 1/2, n'exerce aucune activité hémorragique mais possède une activité antithrombotique réduite.

Les résultats de la seconde étude sont donnés dans le tableau IX ci-après :

P.C. : Poids du Caillot expérimental

T.H. P. : Temps d'Hémorragie Provoqué

T.C.K. : Temps de Céphaline-Kaolin

T.T.D. : Temps de Thrombine Diluée

il résulte des résultats obtenus que l'activité antithrombotique des fractions S1, S2 et S3 selon l'invention croît avec des doses administrées croissantes.

Si l'on se réfère aux courbes dose-effet, établies pour des doses allant de 2 mg/kg à 10 mg/kg, on voit, sur la figure 1, que quel que soit le type d'héparine traitée conformément à l'invention, la fraction d'héparine obtenue présente une activité hémorragique similaire à celle du groupe contrôle, même aux doses les plus élevées. L'héparine non fractionnée et l'héparine de bas poids moléculaire (LOVENOX) , non neutralisée par la protamine, selon l'invention, présentent une activité hémorragique considérable par rapport aux fractions d'héparine de l'invention.

La figure 2 montre que les fractions d'héparine ob- tenues selon l'invention présentent une activité antithrombotique intéressante. Dans le cas de la fraction SI (rapport héparine/protamine de 1/1), cette activité est comparable à celle des héparines non neutralisées conformément à l'invention.

b. Modèle préventif (administration par voie souscutanée une heure avant l'induction de la thrombose).

L'étude a été menée avec le surnageant SI (exemple 1) selon le protocole suivant : TO : injection des solutions par voie sous-cutanée TO+1 Heure : induction de la stase

TO+24 Heures : prélèvement (sang et caillot)

Les résultats obtenus sont donnés dans le Tableau X ci-dessous :

T.CK. : Temps de Céphaline Kaolin

T.T.D. : Temps de Thrombine Diluée

Ti : Temps de Titrarine (Laboratoire Stago)

* : p<0,05 (test de Mann Whitney)

Les résultats obtenus montrent, qu'à titre préventif, SI exerce une activité antithrombotique comparable à celle de l'héparine et du LOVENOX, 24 heures après l'induction de la thrombose.

B. Etude expérimentale chez le rat dans un modèle de thrombose induite par génération de radicaux libres

(référence : DOUTREMEPUICH - In prèss - Annales de Cardiologie et Angiologie)

L'étude a été menée avec S1 (exemple 1) selon le protocole suivant :

(TO : injection des solutions par voie sous-cutanée)

TO+25 min : injection de rose bengale à une dose de

5 mg/kg TO+30 min : induction des radicaux libres au niveau de la première artériole par réaction photo-chimique

TO+55 min injection de rose bengale à la même dose TO+60 min induction des radicaux libres au niveau de la deuxième artériole

TO+85 min injection de rose bengale à la même dose TO+90 min induction des radicaux libres au niveau d'une veinule

Après la dernière thrombose, on effectue un prélèvement sanguin par voie intra-cardiaque.

Le temps d'excitation est fixé à 2 minutes et le temps d'observation à 10 minutes.

On obtient les résultats donnés dans le tableau XI ci-dessous :

Durée d'embolisation : durée entre le premier embole et le dernier embole se détachant du caillot.

Nombre d'emboles : nombre d'emboles se détachant du caillot.

Dans ce modèle de thrombose induite par radicaux libres, le surnageant S1 (exemple 1) exerce une activité antithrombotique significative par rapport au groupe placebo, qui persiste après 90 minutes (TO+90 min). Cette activité est plus importante que celle de l'héparine injectée à la même dose, après 30 et 60 minutes (TO+30 et TO+60 min).

C. Etude expérimentale chez le rat dans un modèle de thrombose induite par lésion endothëliale au laser (Réf. : Vesvres, Haemostasis 1993, 23, 8-12)

a. Etude 1

L'étude a été menée selon le protocole suivant :

TO : injection de la substance à tester à une dose de 2 mg/kg par voie sous cutanée

TO+35 min : induction de la thrombose artérielle par rayon laser.

Le temps d'observation est fixé à 10 minutes.

Les résultats obtenus sont donnés dans le Tableau XII ci-dessous :

SI exerce une activité antithrombotique comparable à celle de l'héparine non neutralisée injectée à la même dose et réduit le nombre d'embols ainsi que la durée d'embolisation de manière statistiquement significative, b. Etude 2

L'étude a été menée selon le protocole suivant :

TO : injection des substances à tester à une dose de

2 mg/kg par voie sous-cutanée.

TO+1h : induction de la première thrombose artérielle

T0+3h : induction de la deuxième thrombose artérielle

T0+6h : induction de la troisième thrombose artérielle.

Le temps d'observation est fixé à 10 minutes.

Les résultats obtenus sont donnés dans le Tableau XIII ci-dessous :

SI exerce une activité antithrombotique comparable à celle de l'héparine non neutralisée par la protamine.

En conclusion, les études décrites ci-dessus montrent que l'activité antithrombotique est observée dans les trois modèles de thrombose expérimentale à savoir le modèle veineux induit par stase, le modèle de thrombose artérielle induite par radicaux libres et le modèle de thrombose artérielle induite par lésion endothëliale au laser.

Selon l'invention, la fraction d'héparine obtenue à partir d'une héparine de bas poids moléculaire, l'"Enoxaparine" (LOVENOX), présente une activité antithrombotique plus importante que celle de la même héparine de bas poids moléculaire non traitée in vitro par la protamine et plus importante également que celle des fractions obtenues à partir des héparines non fractionnées et non traitées in vitro par la protamine, tout en ne présentant plus aucun risque hémorragique.

Le procédé selon l'invention permet, d'une manière simple et peu coûteuse, pratiquement de supprimer l'activité hémorragique des héparines tout en conservant leur activité antithrombotique.

Citations de brevets
Brevet cité Date de dépôt Date de publication Déposant Titre
BE659943A * Titre non disponible
JPS5543123A * Titre non disponible
US4175182 *3 juil. 197820 nov. 1979Research CorporationSeparation of high-activity heparin by affinity chromatography on supported protamine
Citations hors brevets
Référence
1 *PATENT ABSTRACTS OF JAPAN vol. 4, no. 77 (C - 013) 4 June 1980 (1980-06-04)
Référencé par
Brevet citant Date de dépôt Date de publication Déposant Titre
EP1551852A2 *25 avr. 200313 juil. 2005Momenta Pharmaceuticals, Inc.Procede et produits pour administration par voie muqueuse
EP1551852A4 *25 avr. 200321 mars 2007Momenta Pharmaceuticals IncProcede et produits pour administration par voie muqueuse
Classifications
Classification internationaleA61P7/02, A61K47/18, A61K31/727, A61K31/715
Classification coopérativeA61K31/727
Classification européenneA61K31/727
Événements juridiques
DateCodeÉvénementDescription
7 mars 1996AKDesignated states
Kind code of ref document: A1
Designated state(s): AM AT AU BB BG BR BY CA CH CN CZ DE DK EE ES FI GB GE HU JP KE KG KP KR KZ LK LR LT LU LV MD MG MN MW MX NO NZ PL PT RO RU SD SE SI SK TJ TT UA US UZ VN
7 mars 1996ALDesignated countries for regional patents
Kind code of ref document: A1
Designated state(s): KE MW SD SZ UG AT BE CH DE DK ES FR GB GR IE IT LU MC NL PT SE BF BJ CF CG CI CM GA GN ML MR NE SN TD TG
6 juin 1996DFPERequest for preliminary examination filed prior to expiration of 19th month from priority date (pct application filed before 20040101)
12 juin 1996121Ep: the epo has been informed by wipo that ep was designated in this application
14 févr. 1997WWEWipo information: entry into national phase
Ref document number: 1995918118
Country of ref document: EP
18 févr. 1997WWEWipo information: entry into national phase
Ref document number: 08793314
Country of ref document: US
27 févr. 1997ENPEntry into the national phase in:
Ref country code: CA
Ref document number: 2198722
Kind code of ref document: A
Format of ref document f/p: F
Ref document number: 2198722
Country of ref document: CA
19 juin 1997REGReference to national code
Ref country code: DE
Ref legal event code: 8642
25 juin 1997WWPWipo information: published in national office
Ref document number: 1995918118
Country of ref document: EP
18 juin 2001WWWWipo information: withdrawn in national office
Ref document number: 1995918118
Country of ref document: EP