Chef Almir et la tribu des Surui en Amazonie

  • Organisation Chef Almir et les Surui
  • URL du site Web principal www.paiter.org
  • Contact Vasco van Roosmalen
  • Outils utilisés Google Earth, Open Data Kit sur Android
"Depuis que les Surui et d'autres peuples indigènes ont reçu des outils de formation de la part de Google, notre terre a gagné en visibilité. Toutes les informations mettent la lumière sur l'invasion de notre terre… et donnent à notre peuple la responsabilité de son propre avenir."

– Chef Almir, San Francisco Chronicle

Le peuple Surui en Amazonie brésilienne a eu son premier contact avec des étrangers en 1969. Cette première rencontre avait apporté maladie et déforestation, mais les contacts ultérieurs ont permis de se rassembler autour de la conservation culturelle et de la protection de l'environnement. Le chef de cette tribu, Chef Almir, a découvert Google Earth en 2007 et n'a depuis cessé d'utiliser la technologie de cartographie comme un moyen de protéger la forêt tropicale et de préserver le mode de vie de son peuple, en harmonie avec cette forêt.

Mode opératoire

Lorsque le chef Almir a aperçu Google Earth pour la première fois lors d'une visite dans un cybercafé, ce chef indigène a immédiatement capté son potentiel de conservation du patrimoine et des traditions de son peuple. Il a invité les équipes Google à former sa communauté à l'enregistrement des histoires des anciens de sa tribu. Les membres de la tribu Surui ont appris à créer des vidéos YouTube, à géomarquer du contenu et à l'importer sur une "carte culturelle" dans Google Earth afin de partager leur histoire unique et leur mode de vie avec des individus du monde entier.

Pendant ce temps, la déforestation de la forêt tropicale brésilienne a non seulement un effet dévastateur sur le peuple indigène et l'économie locale, mais elle détruit également la biodiversité et contribue à l'émission de gaz à effet de serre. Selon le chef Almir, la question de l'abattage illégal sur le territoire Surui concerne donc chaque individu sur la planète. Il exploite la puissance de Google Earth pour diffuser son message.

En 2009, les équipes Google ont de nouveau rendu visite au peuple Surui, et lui ont enseigné l'utilisation des téléphones mobiles et d'Open Data Kit pour signaler des cas d'abattage illégal. Les membres de la tribu peuvent réaliser des photos et des vidéos localisées par GPS pour les importer immédiatement dans les outils de cartographie de Google. Ainsi, les auteurs actuels d'actes de déforestation illégale n'auront plus d'endroits où se cacher ; quel que soit l'endroit, chacun peut observer de ses propres yeux les conséquences de leur travail.


Photo : Andrea Ribeiro

"La technologie de Google tient un rôle essentiel dans la construction d'un meilleur avenir, empreint de conscience." – Chef Almir Surui

Impact

Désormais, le peuple Surui utilise Open Data Kit pour surveiller le stock de carbone de la forêt à échanger sur le marché du crédit de carbone, ce qui lui permettra de construire un avenir durable pour son territoire. Regardez la vidéo ci-dessous pour connaître toute l'histoire.