Atlas de l'évolution de notre environnement par le PNUE

  • Organisation Programme des Nations Unies pour l'environnement (PNUE)
  • URL du site Web principal www.uneplive.org
  • Auteurs Ashbindu Singh, coordinateur régional de la Division of Early Warning & Assessment (Alerte précoce et évaluation scientifique), PNUE et Michelle L. Anthony, ingénieure logiciel, SGT
  • Outils utilisés Google Earth, Google Earth Pro, Google Maps
"Ces images satellite nous rappellent les évolutions parfois dévastatrices que nous imposons à notre planète. Grâce à des images spectaculaires, Google Earth et le PNUE proposent une nouvelle façon de constater les dangers auxquels notre planète est exposée. En nous adressant à la communauté mondiale de Google, nous pouvons communiquer avec des millions de personnes prêtes à se mobiliser et à faire la différence."

– Achim Steiner, directeur exécutif du PNUE

Le rôle principal du PNUE (Programme des Nations Unies pour l'environnement) est de surveiller l'évolution de l'environnement au niveau mondial et de s'assurer que les gouvernements prennent en compte de manière appropriée et satisfaisante les problèmes majeurs qui se profilent au niveau international.

Le PNUE a publié "Une planète, une multitude d'individus : Atlas de l'évolution de notre environnement" à l'occasion de la journée mondiale de l'environnement en juin 2005. Depuis, ce livre a été régulièrement mis à jour à partir d'images satellite de zones présentant un intérêt environnemental majeur aux quatre coins du globe. Par la suite, le PNUE a mis en ligne les photos et le texte de l'atlas sur le site www.uneplive.org.

L'atlas a fortement contribué à aider les gens à identifier et à comprendre les problèmes écologiques mondiaux, ainsi qu'à se mobiliser. Les problèmes tels que la pénurie d'eau, la déforestation, la dégradation de l'écosystème, la diminution de la biodiversité, les espèces invasives et le dérèglement climatique se développant lentement, il est souvent très difficile pour les responsables politiques et le public de visualiser et d'apprécier les évolutions positives et négatives de l'environnement et des ressources naturelles de base. Grâce à l'utilisation de séquences temporelles d'images des principaux points de la planète sur environ 30 ans (images satellite prises par les navettes de la NASA et distribuées par le U.S. Geological Survey), des preuves visuelles de ces évolutions sont claires et aisément disponibles. Cet atlas a obtenu un succès immédiat et il est devenu le livre le mieux vendu par le PNUE et le plus rentable. Il a bénéficié d'une couverture médiatique sans précédent dans le monde entier et a remporté de nombreux prix prestigieux, démontrant que des images sont aptes à transmettre des informations critiques sur notre environnement.

Grâce au partenariat innovant entre le PNUE et Google, cette précieuse bibliothèque est désormais disponible auprès d'un public mondial composé de plus de 500 millions de personnes. Le 13 septembre 2006, le navigateur 3D virtuel mondial a été présenté sur le site Web de Google Earth . Il permet aux utilisateurs de faire un zoom avant sur n'importe quel endroit du globe, représenté en 3D par des images satellite en couleurs. En y ajoutant les clichés de l'atlas du PNUE, un grand nombre d'utilisateurs peuvent maintenant constater visuellement l'évolution de certaines des zones les plus menacées du monde sur une période de 30 ans. Ils peuvent ainsi appréhender plus clairement les évolutions de l'environnement et des ressources naturelles, ce qui permet aux responsables politiques et au public de prendre des mesures pour agir de manière constructive sur les causes.

Mode opératoire

Nos calques KML couvrent 120 sites à travers le monde où nous avons fait des recherches et étudié les évolutions de l'environnement. Pour chacun de ces sites (point géographique), le KML inclut les explications du changement environnemental, des images miniatures et des liens vers notre site Web. Le KML inclut également des liens vers les images elles-mêmes, qui peuvent être superposées et comparées dans Google Earth.

Nous avons utilisé une combinaison de fichiers KML pour développer un système qui permet à nos utilisateurs de visualiser 120 sites de notre atlas et de rechercher des informations générales à propos de chaque site. Nous proposons ensuite un second niveau de fichiers KML qui permettent aux utilisateurs de superposer des images sur le calque Google Earth pour visualiser les changements environnementaux que nous avons décrits.

Chaque site pointe sur notre site Web, généré de façon dynamique à partir d'une base de données. Sur notre site Web, l'utilisateur peut voir davantage d'informations sur chaque lieu, afficher des photos et télécharger les images en haute ou en basse résolution.

Nous avons développé un script PHP qui interagit avec une base de données MySQL pour générer notre script KML maître pour le calque principal. Nous avons développé un système basé sur notre intranet qui permet aux scientifiques avec lesquels nous travaillons de développer le contenu de notre atlas et de l'enregistrer dans la base de données MySQL en utilisant un système de navigation Web. Nous utilisons également le logiciel Google Earth Pro pour générer les fichiers KML individuels associés à chaque site pour superposer nos images sur les calques de base de Google Earth. À l'origine, l'atlas du PNUE faisait appel à Google Maps ainsi qu'à Google Earth et reposait sur notre base de données de zones présentant un intérêt environnemental majeur. Notre site Web Google Maps est généré dynamiquement à partir de notre base de données MySQL. Au début, nous nous servions de JavaScript pour générer notre système Google Maps, mais nous avons récemment procédé à une mise à niveau pour utiliser KML à partir de la base de données. Notre système PHP-MySQL peut désormais fournir directement les données KML aux clients Google Earth et Google Maps pour produire un système amélioré et bien plus intégré.

La mise au point du système a requis la participation directe mais non exclusive de quatre personnes pendant environ cinq mois. Depuis sa sortie, une personne travaille à temps partiel sur Google Earth et plusieurs autres produisent du contenu pour Google Earth, pour la publication de livres et pour notre site Web.


La mer d'Aral en 1973 (à gauche) et en 2004 (à droite). En 2004, la mer d'Aral avait perdu les trois quarts de son volume antérieur en raison du détournement de l'eau en faveur de la culture du coton.

"Ces images satellite nous rappellent les évolutions parfois dévastatrices que nous imposons à notre planète. Grâce à des images spectaculaires, Google Earth et le PNUE proposent une nouvelle façon de constater les dangers auxquels notre planète est exposée. En nous adressant à la communauté mondiale de Google, nous pouvons communiquer avec des millions de personnes prêtes à se mobiliser et à faire la différence."

– Achim Steiner, directeur exécutif du PNUE

Impact

L'Atlas de l'évolution de notre environnement a été publié dans Google Earth le 13 septembre 2006 dans le cadre du "Contenu sélectionné", et constitue, à l'heure actuelle, l'un des contenus les plus populaires de Google Earth. Le 10 avril 2007, Google Earth a publié les nouveaux contenus fournis par le PNUE pour 120 zones présentant un intérêt environnemental majeur, en les rassemblant dans un nouveau groupe de calques nommé "Sensibilisation mondiale", visant à attirer l'attention du monde entier sur les problèmes environnementaux.

Le PNUE a publié un communiqué de presse au niveau mondial, notamment sur le blog Google Earth. Nous avons ensuite remporté le concours "International Digital Earth 3D Visualization Grand Challenge", et notre projet a été reconnu lors du 5e symposium international sur la Terre numérique, qui s'est tenu du 5 au 9 juin 2007 à San Francisco.

Nous avons présenté l'atlas dans le cadre de nombreuses conférences, notamment à la réunion du conseil d'administration du PNUE qui s'est tenue en février 2007. À cette occasion, il a suscité un intérêt considérable auprès des responsables environnementaux de toute la planète. Depuis, d'autres atlas ont été produits (Afrique : Atlas de l'évolution de notre environnement, Atlas de l'Eau en Afrique, Atlas de l'Amérique Latine et des Caraïbes, Atlas du Kenya et Atlas de l'Ouganda).

En 2011, le PNUE a entamé les phases de conception et planification d'un nouveau système appelé "UNEP Live". Ce système permettra d'accéder à l'ensemble des rapports, données, cartes et images, et sera compatible avec les rapports dynamiques sur l'état de l'environnement. Il est prévu que l'ensemble des informations d'atlas numériques soit migré et intégralement mis en œuvre au sein du système UNEP Live au cours de l'année 2012.

L'atlas a mis en évidence les problèmes environnementaux de la planète et a touché des millions d'internautes de par le monde. Il a largement participé à la prise de conscience écologique et à l'évolution des politiques environnementales. Cette opération très innovante a suscité une grande curiosité de la part des médias et a contribué à améliorer l'image du PNUE sur la scène internationale. L'atlas a également contribué à augmenter la fréquentation de notre site Web et a poussé d'autres organismes internationaux à étudier des partenariats de ce type.

Notre partenariat avec Google a constitué une expérience enrichissante pour toutes les parties. Pendant la création des supports, les membres de l'équipe du PNUE ont observé un processus rigoureux de tests qui leur a permis d'améliorer leurs compétences techniques. La réussite de ce partenariat a inspiré de nombreux autres projets Web, notamment le CD multimédia interactif.

Cette visite Google Earth en vidéo fait appel à des images historiques pour démontrer que la mer d'Aral a perdu les trois quarts de son volume d'eau depuis 50 ans.