Spreadsheet Mapper 3

Ce didacticiel vous montre comment saisir des données dans une feuille de calcul en ligne pour générer un ensemble de repères dans Google Earth et Google Maps. Les fonctionnalités de collaboration en ligne de Google permettent aux différents membres de votre équipe et à vous-même de saisir simultanément des données et de publier des mises à jour instantanément. Grâce à cet outil, vous pourrez présenter les projets, les opérations et les partenaires de votre organisme, cartographier les emplacements de vos locaux, de vos bénévoles et de vos ressources, ou encore visualiser vos données aux échelles locale, régionale ou internationale.

Voici quelques-unes des nouveautés et des fonctionnalités améliorées dans la version 3 de Spreadsheet Mapper :

Spreadsheet Mapper 3 fait appel à Script Google Apps pour générer les repères KML et fournir des outils pratiques. Si vous souhaitez utiliser la version précédente de Spreadsheet Mapper (version 2), qui ne fait appel qu'à des formules de feuilles de calcul et qui est limitée en nombre de repères et de modèles d'info-bulles, vous pouvez toujours y accéder ici : didacticiel Spreadsheet Mapper 2.0.

Contenu du didacticiel :

Avant de commencer

Spreadsheet Mapper est un outil puissant permettant de cartographier des lieux. Il fournit au départ une feuille de calcul contenant suffisamment de lignes pour créer 1 000 repères, de même qu'un outil permettant d'ajouter des lignes supplémentaires. Si vous ajoutez plusieurs milliers de lignes/repères, l'outil sera ralenti et le fichier KML généré sera très volumineux. Dans un tel cas, il est préférable d'utiliser d'autres outils, tels que Google Fusion Tables.


Commençons sans plus attendre...

Ouverture de la feuille de calcul de démarrage

  1. Pour commencer, ouvrez une copie de la feuille de calcul de démarrage à l'aide du lien indiqué ci-dessous. Une nouvelle feuille de calcul sera alors créée dans votre compte Google Documents. Vous devrez peut-être vous connecter à votre compte Google pour accéder à cette feuille de calcul. Si vous êtes invité à effectuer une nouvelle copie du document, acceptez.

    Spreadsheet Mapper version 3 – Obtenir une nouvelle copie

  2. Une fois la nouvelle feuille de calcul ouverte dans votre compte, attribuez-lui un nom adéquat en cliquant sur le titre ou en sélectionnant Fichier > Renommer… dans la barre des menus.

  3. Vérifiez que le menu Spreadsheet Mapper apparaît maintenant en haut, à côté du menu d'aide. Si le menu Spreadsheet Mapper n'est pas affiché, essayez d'actualiser la page. Patientez alors quelques secondes, le menu devrait apparaître.

Saisir des informations de base et publier votre feuille de calcul

  1. Dans la feuille de démarrage start here, renseignez les rubriques de la section Basic Information intitulées Author's Information et About your KML Document.

  2. Facultatif : Accédez à la section Advanced/Optional Settings en cliquant sur les deux flèches à gauche pour afficher les lignes masquées.

  3. Dans la barre des menus, sélectionnez Fichier > Publier sur le Web…

  4. Dans la boîte de dialogue, décochez la case Republier automatiquement après chaque modification.

  5. Cliquez sur le bouton Démarrer la publication, puis sur Fermer pour quitter la boîte de dialogue.

Afficher les exemples de repères et les modèles dans Google Earth

  1. Copiez la cellule "Network Link KML".
    Sélectionnez la cellule Network Link KML en cliquant une seule fois dessus (inutile de faire un double clic pour la modifier). Copiez le contenu à l'aide du raccourci Ctrl+C ou en faisant un clic droit, puis en sélectionnant "Copier".

    Notez que, même si le lien réseau est toujours apparent, il ne fonctionnera pas tant que votre feuille de calcul ne sera pas publiée sur le Web.

  2. Collez-la dans Google Earth.
    Basculez vers Google Earth, sélectionnez Mes lieux préférés ou Lieux temporaires dans le panneau de gauche, puis collez à l'aide du raccourci Ctrl+V ou en faisant un clic droit, puis en sélectionnant "Coller".

  3. Les exemples de repères s'affichent alors dans Google Earth. Ces repères affichent les modèles d'info-bulles de démarrage intégrés dans la feuille de calcul.

  4. Cliquez sur chacun des exemples de repères et choisissez le modèle d'info-bulle que vous souhaitez utiliser pour votre projet.

  5. Vous pouvez également personnaliser les modèles d'info-bulles en modifiant leur code HTML ou créer votre propre modèle. Pour savoir comment procéder, reportez-vous au didacticiel consacré à la création de modèles pour Spreadsheet Mapper.

Afficher les exemples de repères et les modèles dans Google Maps

  1. Cliquez sur le lien dans la feuille start here afin d'afficher les exemples de repères dans Google Maps.

  2. Vous pouvez également cliquer ici pour afficher un exemple de carte.


Saisir vos informations

Préparation de votre modèle

  1. Accédez à la feuille correspondant au modèle (ou aux modèles) que vous avez choisi d'utiliser.

  2. Facultatif : Renommez la feuille (par exemple, "Modele_MonSite").

  3. Parcourez le modèle jusqu'à atteindre la section Static Variables et remplacez les valeurs par vos propres informations, le cas échéant.

  4. Facultatif : Pour modifier l'apparence des icônes et des libellés de vos repères, modifiez les valeurs de la section KML Style Variables.

Saisie des noms et des emplacements des repères

  1. Accédez à la feuille PlacemarkData et supprimez les données fournies en exemple dans les cellules blanches.

  2. Commencez à créer des repères en saisissant vos propres données. Vous devez définir un nom et un lieu pour chaque repère. Le nom de feuille du modèle doit également être spécifié (la procédure à suivre est indiquée plus bas). Spécifiez les coordonnées en degrés décimaux (par exemple, -122.34567).

    Conseil : Vous ne connaissez pas les coordonnées de latitude ou de longitude de votre lieu ? Vous pouvez trouver ces informations sur Google Maps. Il vous suffit d'accéder à la page maps.google.fr, de faire un clic droit sur le lieu souhaité sur la carte, puis de sélectionner Plus d'infos sur cet endroit dans le menu. La latitude et la longitude s'affichent alors dans le champ de recherche, en haut de la page. Vous pouvez également obtenir ces informations dans Google Maps en activant l'une des fonctionnalités Labos LatLng. Pour cela, cliquez sur le lien "Labos de Google Maps" situé en bas du panneau de gauche. Certains sites proposent aussi gratuitement ce type de service, comme geocoder.us et Batch Geocoder. Vous pouvez également utiliser des adresses au lieu des coordonnées dans Spreadsheet Mapper, mais nous vous le déconseillons. En effet, si votre fichier KML contient des adresses, Google Earth devra rechercher et géocoder chacune des adresses, chaque fois qu'un internaute ouvrira ce fichier.

  3. Facultatif : Pour placer vos repères dans des dossiers, spécifiez-en un dans la colonne Folder name (Nom de dossier). Tous les repères à placer dans un même dossier doivent être regroupés, sinon plusieurs dossiers portant le même nom seront créés. Une des manières de procéder est de dérouler le menu situé en haut de la colonne intitulée Folder Name et de sélectionner Trier la feuille de A → Z. Toutes les données situées sous la partie "figée" de la feuille sont alors triées et vos repères sont regroupés dans des dossiers.

Application d'un modèle à chaque repère

  1. Chaque repère doit être associé à un modèle afin de déterminer son icône, la mise en page de l'info-bulle et d'autres styles. Définissez un modèle pour chaque repère en saisissant le nom du modèle souhaité dans la colonne H, Template Sheet Name. Il s'agit du nom de modèle indiqué sur la feuille/l'onglet en bas de votre feuille de calcul. Dans la version 2 de Spreadsheet Mapper, un nom unique était défini dans chaque modèle. En revanche, dans la version 3, nous utilisons simplement les noms de feuille des modèles.

  2. Chaque modèle utilise les colonnes de la feuille de calcul pour les différents éléments des info-bulles. Par exemple, pour "Template #1", colonne J = "Subtitle", alors que pour "Template #3", colonne J = "Image URL". Assurez-vous que les données que vous saisissez pour chaque repère correspondent aux titres des colonnes en vous reportant à la liste des modèles.

  3. Pour faciliter la saisie des données et afficher les données correspondant à chaque colonne pour chacun des modèles, vous pouvez mettre en évidence un modèle spécifique en saisissant son nom de feuille dans la cellule I9. Les titres des colonnes de ce modèle s'affichent alors dans la ligne 10, en haut de vos colonnes de données, comme illustré ci-dessous.

Facultatif : Spécifier l'heure (Time), un point de vue (LookAt) ou une description courte (Snippet)

  1. Vous pouvez définir des paramètres avancés pour les repères, par exemple des balises pour les angles de vue (LookAt, également appelés "vues instantanées"), les horodatages (TimeStamp ou TimeSpan, voir les formats valides d'horodatage) et pour les descriptions courtes (Snippet).

  2. Dans la feuille PlacemarkData, cliquez sur les deux flèches en haut à droite de la feuille (comme illustré ci-dessous) afin d'afficher les colonnes masquées, puis spécifiez des paramètres avancés pour vos repères.


Publier et afficher vos modifications

Chaque fois que modifiez les informations saisies dans votre feuille de données, par exemple les données relatives aux repères, celles contenues dans la feuille "start here" ou l'un de vos modèles d'info-bulles, vous devez publier à nouveau ces modifications afin qu'elles soient reflétées dans votre fichier KML sur Google Earth ou Google Maps.

  1. Consultez la cellule "KML Processing Status" en haut de la feuille "PlacemarkData" pour vous assurer que votre fichier KML est prêt ("Your KLM is ready"). Si des erreurs s'affichent (Errors), faites défiler la feuille "PlacemarkData" pour identifier les lignes concernées et les corriger. Si vous n'effectuez pas les corrections nécessaires, ces lignes ne seront pas incluses dans votre fichier KML. Si des avertissements s'affichent (Warnings), ces lignes seront généralement incluses dans le fichier KML, mais elles ne seront pas correctes.

  2. Dans la barre des menus, sélectionnez Fichier > Publier sur le Web…, puis cliquez sur le bouton Republier maintenant. Cliquez ensuite sur le bouton "Fermer" pour refermer la boîte de dialogue.

    Remarque : La boîte de dialogue "Publier sur le Web" comporte une case à cocher "Republier automatiquement après chaque modification". Nous vous recommandons de NE PAS activer cette option. Vous éviterez ainsi les erreurs causées par la republication automatique de la feuille de calcul lorsque la génération du fichier KML est en cours.

  3. Pour Google Earth : dans le panneau Lieux, faites un clic droit sur le lien réseau que vous avez ajouté précédemment et sélectionnez Actualisation pour charger vos modifications. Une seconde actualisation sera peut-être nécessaire pour que les modifications apportées aux feuilles des modèles soient prises en compte.

  4. Pour Google Maps : fermez la fenêtre/l'onglet où votre fichier KML s'affiche et utilisez le lien vers Google Maps dans la feuille "start here" afin d'en ouvrir un(e) autre avec votre nouveau fichier KML. Actualiser la page Google Maps ne suffira généralement pas à afficher vos modifications, car le fichier KML peut être mis en cache sur le serveur.

    Remarque : Il arrive que la feuille de calcul ne réponde pas assez rapidement à la demande de Google Maps d'affichage de votre carte. Dans ce cas, un message d'erreur indique que le fichier est introuvable. Actualisez la fenêtre du navigateur pour que Google Maps tente à nouveau de télécharger le fichier.

    Remarque : Si vous souhaitez intégrer cette carte à votre site Web dans Google Earth, il est déconseillé d'extraire directement la carte de la feuille de calcul (pour la raison invoquée ci-dessus). Suivez les instructions mentionnées ci-dessous, dans la section "Intégration de votre calque à un site Web à l'aide de Google Maps ou du plug-in Google Earth".


Besoin de plus ou moins de lignes ?

Ajouter des lignes supplémentaires…

Si vous souhaitez créer plus de 1 000 repères, vous pouvez facilement ajouter des lignes supplémentaires dans Spreadsheet Mapper.

  1. Dans la barre des menus, sélectionnez Spreadsheet Mapper > add more rows.

    Si le menu Spreadsheet Mapper n'est pas affiché, essayez d'actualiser la page. Patientez alors quelques secondes, le menu devrait apparaître.

  2. Dans la boîte de dialogue, saisissez le nombre de lignes que vous souhaitez ajouter (jusqu'à 500 à la fois).

  3. Cliquez sur "OK" et attendez que le message confirmant l'ajout des lignes s'affiche. Le script ajoute alors le nombre de lignes demandé dans la feuille PlacemarkData, ainsi que dans la feuille KML.

    Remarque : L'ajout de lignes supplémentaires ralentit les scripts lors du traitement de vos données et la génération de votre fichier KML. Votre fichier KML, déjà relativement volumineux lorsque les 1 000 lignes sont utilisées, le sera encore davantage avec des lignes supplémentaires.

Supprimer des lignes…

Si vous avez ajouté plus de lignes que nécessaires, ou si vous souhaitez simplement optimiser votre feuille de calcul et votre fichier KML, un outil vous permet de supprimer les lignes inutilisées.

  1. Dans la barre des menus, sélectionnez Spreadsheet Mapper > remove some rows.

    Si le menu Spreadsheet Mapper n'est pas affiché, essayez d'actualiser la page. Patientez alors quelques secondes, le menu devrait apparaître.

  2. Dans la boîte de dialogue, saisissez le nombre de lignes que vous souhaitez supprimer (jusqu'à 500 à la fois) en partant du bas de votre feuille "PlacemarkData".

  3. Cliquez sur "OK" et attendez que le message confirmant la suppression des lignes s'affiche. Si les lignes à supprimer dans votre feuille "PlacemarkData" contiennent des données, un message d'avertissement s'affichera et vous aurez la possibilité d'annuler.

Des problèmes surviennent avec vos lignes ou vos formules ?

Les lignes et les formules de votre feuille de calcul peuvent poser problème et cesser de fonctionner correctement pour un certain nombre de raisons. Voici quelques erreurs courantes :

Si vous avez effectué l'une de ces opérations, ou que des erreurs inhabituelles se produisent dans votre fichier KML, cela signifie certainement que le nombre de lignes pour la génération de repères dans votre feuille "KML" ne correspond plus au nombre de lignes de données dans votre feuille "PlacemarkData". Il est également possible qu'une ou plusieurs formules incluses dans ces feuilles soient corrompues. Si tel est le cas, vous pouvez utiliser un script qui tentera de corriger ces erreurs :

  1. Dans la barre des menus, sélectionnez Spreadsheet Mapper > repair rows & formulas.

    Si le menu Spreadsheet Mapper n'est pas affiché, essayez d'actualiser la page. Patientez alors quelques secondes, le menu devrait apparaître.

  2. Lisez le contenu de la boîte de dialogue et cliquez sur "OK" pour continuer.

  3. Le script ajoute ou supprime alors des lignes pour la génération de repères dans la feuille "KML" afin que les données soient les mêmes que dans la feuille "PlacemarkData". Ainsi, les formules des colonnes A et B de votre feuille "PlacemarkData", ainsi que celles incluses dans la colonne A (ligne 11 et suivantes) de votre feuille "KML" sont remplacées. Cette opération devrait corriger la plupart des erreurs de lignes et de formules.


Partage de vos repères

N'importe quel utilisateur de Google Earth ou de Google Maps peut afficher les repères que vous générez en utilisant la feuille de calcul. Vous pouvez faire appel aux techniques indiquées ci-dessous pour leur faciliter la tâche.

Partager votre carte en tant que calque dans Google Earth

Vous pouvez partager une carte incluant vos repères avec les utilisateurs de Google Earth de deux manières. Vous pouvez utiliser un lien renvoyant directement vers votre feuille de calcul. De cette manière, Google Earth récupère toujours les données/le fichier KML les plus récents. Cette méthode est utile pour les ensembles de données fréquemment mis à jour et pour les utilisateurs disposant toujours d'une connexion Internet. L'autre méthode consiste à prendre un instantané statique de vos données et à le partager en tant que fichier KML contenant toutes les données des repères. Elle est utile pour les ensembles de données qui ne sont pas souvent modifiés ou pour les utilisateurs souhaitant consulter le fichier KML hors connexion. Le partage d'une version statique de votre fichier KML est également pratique si vous souhaitez continuer à modifier votre feuille de calcul Spreadsheet Mapper, sans que les utilisateurs ne voient les modifications… tant que celles-ci ne sont pas visibles dans un nouvel instantané statique.

Pour partager l'accès à un fichier KML mis à jour automatique, en lien direct avec la feuille de calcul, procédez comme suit :

  1. Dans Google Earth, faites un clic droit dans le panneau Lieux sur le lien réseau, puis sélectionnez Enregistrer le lieu sous…

  2. Donnez un nom explicite au fichier et enregistrez-le sur votre ordinateur au format KML ou KMZ.

  3. Envoyez le fichier KML/KMZ à vos collègues et amis par e-mail ou publiez-le sur votre site Web. Ce fichier contient un lien réseau KML. Par conséquent, lorsque les utilisateurs de Google Earth l'ouvriront, il récupérera les données les plus récentes directement depuis la feuille de calcul que vous avez publiée.

Pour partager un instantané statique de votre fichier KML actuel, qui contient toutes les données, mais ne récupère pas les mises à jour depuis la feuille de calcul, procédez comme suit :

  1. Dans Google Earth, au niveau du panneau Lieux, recherchez le tout premier dossier de l'arborescence de votre carte. Il s'agit de l'élément/du dossier qui se situe juste en dessous du lien réseau et qui comporte généralement une icône représentant un globe bleu.

  2. Faites un clic droit sur ce dossier et sélectionnez Enregistrer le lieu sous…

  3. Donnez un nom explicite au fichier et enregistrez-le sur votre ordinateur au format KML ou KMZ.

  4. Envoyez le fichier KML/KMZ à vos collègues et amis par e-mail ou publiez-le sur votre site Web. Ce fichier contient un instantané statique des données de votre carte. Les internautes utilisant ce fichier n'auront pas un accès direct aux mises à jour effectuées dans la feuille de calcul. En revanche, le fichier fonctionnera parfaitement hors connexion, car il n'est pas associé à la feuille de calcul.

Partager votre carte dans Google Maps

  1. Cliquez sur le lien inclus dans la feuille "start here" pour ouvrir votre fichier KML dans Google Maps.

  2. Dans Google Maps, cliquez sur le bouton "Lien" (icône représentant un chaînon) en haut du panneau de gauche.

  3. Copiez l'URL située en haut de la boîte de dialogue. Il s'agit d'un lien renvoyant vers Google Maps et incluant le fichier KML chargé depuis votre feuille de calcul.

  4. Collez le lien/l'URL dans un e-mail et envoyez-le à vos collègues et amis ou publiez-le sur votre site Web.

Intégrer votre carte à un site Web à l'aide de Google Maps ou du plug-in Google Earth

  1. Suivez la procédure indiquée ci-dessus pour enregistrer une version statique de votre carte au format KML/KMZ.

  2. Importez votre fichier KML/KMZ sur un serveur Web. Vous pouvez alors faire appel à Google Sites pour enregistrer votre fichier rapidement et en toute simplicité sur le Web.

  3. Accédez au gadget Google de visionneuse KML intégrée.

  4. Dans les paramètres du gadget, saisissez l'URL correspondant au votre fichier KML que vous avez importé.

  5. Choisissez le "Mode d'affichage" : 2D (Google Maps) ou 3D (plug-in Google Earth).

  6. Sélectionnez les autres options souhaitées et cliquez sur "Afficher un aperçu des modifications" pour afficher votre carte.

  7. Si vous en êtes satisfait, cliquez sur le bouton "Obtenir le code" et copiez/collez l'extrait HTML sur votre site Web, à l'endroit où vous souhaitez que la carte s'affiche.

  8. Pour plus d'informations sur l'utilisation du gadget de visionneuse KML intégrée, consultez le didacticiel intitulé Intégration d'un projet Google Earth à votre site Web.


Discussions, commentaires et questions

Do you have questions about this tutorial or about Spreadsheet Mapper? Do you want to give us feedback or discuss with other users and experts? Visit the "Nonprofit Outreach / Education" section on the Google Earth discussion forum to find answers, ask questions, and discuss with others:

Google Earth Forum - Nonprofit Outreach / Education
 


Et maintenant ?

Faire connaître votre fichier KML

Pour obtenir des conseils afin de faire connaître votre fichier KML et de partager votre carte avec le monde entier, consultez le didacticiel intitulé Promotion de votre contenu KML.

Concevoir vos propres info-bulles

Vous aimeriez créer vos propres modèles d'info-bulles en code HTML ? Pour savoir comment procéder, reportez-vous au didacticiel consacré à la création de modèles pour Spreadsheet Mapper. Ce didacticiel a été conçu pour la version 2 de Spreadsheet Mapper. Toutefois, il vous fournira les connaissances de base nécessaires pour concevoir vos propres modèles d'info-bulles dans la version 3.

Cartographier davantage de données

Vous avez trop de repères et cela ralentit Spreadsheet Mapper ou génère un fichier KML trop volumineux ? Essayez l'outil Google Fusion Tables, qui permet de cartographier rapidement des ensembles de données volumineux. Des didacticiels consacrés à Google Fusion Tables sont également à votre disposition : Cartographier des échantillons de données avec Fusion Mapper et Cartographier vos propres données avec Fusion Mapper.

Autres didacticiels…

Consultez la section présentant tous les outils et didacticiels disponibles sur Google Earth Solidarité.

Revenez à la page principale des didacticiels.