Création d'une expérience utilisateur immersive

Google Earth vous permet de transposer votre contenu dans un contexte géospatial. Et surtout, il vous donne la possibilité de raconter des histoires. Dans ce didacticiel, vous découvrirez comment rendre votre contenu plus attrayant et facile d'accès, et en faciliter la navigation.

L'interface de Google Earth

Les visiteurs peuvent interagir avec votre contenu par l'intermédiaire de l'interface de Google Earth de trois manières différentes, en sélectionnant l'un des éléments suivants :

Zones de l'interface utilisateur de Google Earth

Pour que vos visiteurs profitent d'une expérience réellement immersive en visionnant votre contenu, vous devez prendre en considération la manière dont ils exploreront celui-ci. Commencez par analyser la carte dans la vue 3D, explorez quelques infobulles et examinez les options du panneau Lieux. Assurez-vous que votre conception s'appuie solidement sur la carte elle-même.

Voici quelques exemples de contenus KLM qui offrent au visiteur une expérience riche et captivante :

Logo KML Sky Truth Green Valley

Logo KML Crise du Darfour

Faites une bonne première impression

La première chose que les gens voient lorsqu'ils ouvrent un fichier KML ou KMZ, ce sont les icônes, les modèles, les superpositions d'image et les polygones qui s'affichent dans la vue 3D de Google Earth. C'est à vous de les séduire et de leur donner envie de découvrir votre contenu. Vous trouverez ci-dessous des conseils pour faire une bonne première impression.

Prenez des captures d'écran de vos repères.

Définir un point de vue par défaut approprié pour vos repères et dossiers est essentiel pour obtenir une expérience utilisateur satisfaisante.

Ne submergez pas les visiteurs.

Une quantité trop importante de repères peut gêner même les utilisateurs les plus chevronnés. Voici quelques idées pour que le nombre de repères reste raisonnable :

Utilisez vos icônes pour transmettre des informations.

Il est possible de transmettre une grande quantité d'informations avant même qu'un visiteur n'ait cliqué sur un repère. Voici quelques astuces pratiques pour utiliser les icônes de manière efficace :

Choisissez les couleurs avec soin.

Créez des infobulles qui ressortent

Une fois que l'un de vos visiteurs a ouvert l'un de vos repères, vous devez vous efforcer de retenir son attention. Rien de tel que les descriptions de repère pour apporter encore plus d'informations à propos d'un site en particulier ou même pour guider les visiteurs vers d'autres repères et votre site Web.

Incluez un repère de présentation.

Vous connaissez votre contenu mieux que quiconque, il est par conséquent très facile d'oublier que les autres ont besoin d'aide pour le découvrir. Envisagez d'inclure un repère de présentation qui servira de guide pour utiliser vos fichiers KML. Mettez en évidence les différents composants de votre contenu. Suggestions d'informations :

Voici des exemples de guide de l'utilisateur et de repère de présentation tirés des calques Sensibilisation mondiale (Global Heritage Fund et Crise du Darfour).

Exemple de guide utilisateur Exemple de guide utilisateur

Restez concis et courtois.

Les meilleures infobulles séduisent l'utilisateur en proposant une courte description avec des liens pour plus d'informations. Vous pouvez toujours guider l'utilisateur vers votre site pour obtenir toute l'histoire ou les inviter à télécharger d'autres fichiers KML avec des informations plus détaillées.

Dans cette optique, utilisez des infobulles de taille raisonnable. Mettez tout votre contenu dans un tableau HTML ne dépassant pas 400-500 pixels de large. Cette opération permet de s'assurer que les infobulles ne sont pas trop volumineuses pour les petits écrans et qu'il reste un peu d'espace pour que l'utilisateur puisse encore voir la carte et cliquer dessus.

Conservez un style homogène.

Une apparence homogène de vos info-bulles oriente les visiteurs. Commencez par des modèles que vous pouvez créer avec le didacticiel Création d'info-bulles plus efficaces. Pour développer vos propres modèles, gardez à l'esprit les conseils suivants :

Utilisez <BalloonStyle> pour normaliser vos en-têtes et pieds de page.

Pour ajouter facilement des en-têtes et des pieds de page homogènes à toutes vos info-bulles, utilisez les balises <BalloonStyle> et <text>. Ces balises vous permettent de créer un modèle HTML qui sera appliqué à tous vos repères. Vous pouvez inclure dans le modèle des descriptions spécifiques à chaque repère. Cela vous aidera à différencier les éléments communs à toutes vos infobulles du contenu spécifique de chaque repère.


Logo KML L'exemple KML de Santa Cruz, Bolivie vous montre comment les repères peuvent utiliser <BalloonStyle> pour les en-têtes et pieds de page. (Cet exemple est une modification du calque PNUE : Atlas de l'évolution de notre environnement.)

Utilisez <BalloonStyle> pour colorer l'ensemble de l'info-bulle.

Les balises <bgcolor> et <textColor> associées à la balise <BalloonStyle> permettent d'attribuer une couleur d'arrière-plan à l'intégralité de l'info-bulle. Pour les couleurs, saisissez un code hexadécimal à 8 caractères, tel que AABBVVRR (R - rouge, V - vert, B - bleu, A - alpha-blending). Ce code diffère du code habituel à 6 caractères employé en HTML (RRVVBB). Voici deux façons de choisir une couleur d'arrière-plan dans Google Earth :

   Capture d'écran - Info-bulle avec arrière-plan de couleur bleue

Logo KML Exemples du blog sur les chimpanzés de Gombe et des couleurs d'arrière-plan (version modifiée du blog sur les chimpanzés de Gombe de Jane Goodall)

N'oubliez pas le panneau Lieux !

Même si l'attention de beaucoup de visiteurs est attirée principalement par la vue 3D de Google Earth, il est tout aussi important que votre fichier KML ait une apparence nette et conviviale dans le panneau Lieux.

Utilisez des descriptions courtes (snippets) vides.

Choisissez des noms explicites.

Utilisez les icônes de liste pour mieux transmettre le contenu et l'objectif.

Évitez le désordre : contrôlez le comportement de vos dossiers.

Consultez la Référence KML 2.1 et le Didacticiel KML 2.1 pour de plus amples informations et étudiez les exemples suivants.


Capture d'écran - exemple ListStyle

Logo KML Exemple de type d'élément de liste : ce fichier KML utilise <ListStyle> et <ItemIcon> pour contrôler la façon dont les visiteurs peuvent utiliser les dossiers.

Discussions et commentaires

Vous avez des questions à propos de ce didacticiel ? Vous aimeriez nous faire part de vos commentaires ? Rendez-vous sur le groupe de discussion Google Earth Solidarité pour partager vos commentaires.

Et maintenant ?